Membre du reseau

Rechercher une formation

Rechercher

Mon caddie

Vous avez 0 formation(s) dans votre caddie

Valider le contenu de mon caddie Vous avez besoin d'aide ?
image  

image

  image
   
  >> Accueil  >> Prévention - Sécurité - Secourisme   >> Formations TMS Ambulanciers   >> Formation pour les ambulanciers : Le Transport Médico-Sanitaire (TMS) Passerelle AMU (pour porteur du brevet AMU)

Formation pour les ambulanciers : Le Transport Médico-Sanitaire (TMS) Passerelle AMU (pour porteur du brevet AMU)

 

 

Inscription

L’ambulancier relevant du transport médico-sanitaire assure la prise en charge et le transport de différents types de patient dans le cadre d’une hospitalisation, d’une sortie d’hospitalisation, d’un transfert ou encore d’une consultation. L’ambulancier a l’obligation de veiller au bon état de fonctionnement de son véhicule et des instruments ainsi qu’à son conditionnement complet et correct. En cas d’urgence, l’ambulancier relevant du transport médico-sanitaire doit pouvoir assurer les premiers secours, appeler le CS 100/112 et surveiller les victimes dans l’attente des secours spécialisés.


En soirée les 5, 15, 22, 29/10 et 9, 12 et 16/11/2020 de 18h à 22h et samedi en journée les 10 et 24/10/2020

42 heures + 4 heures d’examen

450€ ou 46 chèques-formation - L'examen en fin de formation est de 35€/personne.


Pouvez-vous bénéficier d’une aide sectorielle ? Pour en savoir plus, consultez l’onglet Fonds sectoriels de formation

Les personnes porteuses d’un brevet de secouristes-ambulanciers AMU (aide médicale d’urgente) en ordre de perfectionnement annuel

Les conditions générales d'admission à la formation d’ambulancier du TMS sont les suivantes

Articles 44, 45, 46 des Arrêtés du Gouvernement wallon du 31 août 2000 et du Collège de la Commission communautaire française du 20 juillet 2000 relatifs aux cours dans la Formation permanente pour les PME.

«Art. 44
§ 1. Est admis aux cours, l’auditeur qui satisfait à l’obligation scolaire et qui répond à l’une des conditions de formation antérieure ci-après :
1 ° être titulaire d’un certificat d’apprentissage ;
2 ° être titulaire du certificat de l’enseignement secondaire inférieur ou du certificat de l’enseignement secondaire du second degré dans les sections générale, technique ou artistique ;
3 ° être titulaire du certificat de réussite de l’enseignement secondaire du troisième degré de l’enseignement professionnel et, dans ce cas, être en possession du certificat de qualification ;
4 ° être titulaire d’une attestation de réussite de la partie de l’examen de fin d’apprentissage portant sur la formation générale pour autant que les dispositions du plan de formation le permettent. Ces auditeurs ne peuvent suivre que la formation à la gestion ;
5 ° être titulaire d’une attestation de réussite des épreuves de connaissances générales et professionnelles en apprentissage pour autant que le plan de formation le permette. L’auditeur est admissible en première année de la formation de chef d’entreprise. Il n’est admis en deuxième année qu’après avoir réussi l’épreuve pratique de fin de formation en apprentissage.
§ 2 . Les titulaires d’un certificat d’enseignement secondaire inférieur de l’enseignement professionnel délivré avant 1998 sont considérés comme répondant aux conditions d’admission fixées au § 1er.
§ 3. L’apprenti qui a échoué aux épreuves de connaissances générales n’est pas admis en formation de chef d’entreprise.
§ 4. Le Centre apprécie, conformément aux conditions et modalités fixées par l’Institut, s’il convient de satisfaire à la demande de l’auditeur qui souhaite s’inscrire pour la troisième fois dans la même année de formation.

Art. 45. L’Institut organise un examen pour l’auditeur qui ne répond pas à l’une des conditions visées à l’article 44. Le Centre communique la liste de ces auditeurs à l’Institut.
L’inscription aux cours est subordonnée à la réussite de l’examen visé à l’alinéa premier.

Art. 46. Le chef d’entreprise ou l’indépendant en activité au moment de l’inscription aux cours est dispensé de répondre aux conditions fixées par l’article 44.
Le chef d’entreprise ou l’indépendant ayant exercé son activité durant au moins un an, dans les 5 années précédant son admission aux cours, est dispensé de répondre aux conditions fixées à l’article 44. »

 

Dispenses à la formation

Les personnes porteuses des titres suivants sont dispensées de la formation :
o du diplôme de docteur en médecine
o des diplômes ou brevet d’infirmier visés à l’article 21 quater de l’AR n° 78 du 10/11/1967 à l’art de guérir, de l’art infirmier des professions paramédicales et aux commissions médicales

 

Dispenses des modules

De l’UF 1A (M01)
o les personnes titulaires d’un certificat BLS/AED certifié par les conseils belge et européen de réanimation et obtenu dans les 12 mois qui précèdent le début de la formation.
o Les personnes porteuses d’un brevet de secouristes-ambulanciers AMU (aide médicale d’urgente) en ordre de perfectionnement annuel.
o Les militaires en service actif qui ont suivi une formation à l’Ecole Royale du service médical (cf. AMU), en ordre de perfectionnement annuel.

De l’UF 1B (M02, M03, M04 et M05)

o Les personnes porteuses d’un brevet de secouristes-ambulanciers AMU (aide médicale d’urgente) en ordre de perfectionnement annuel.
o Les militaires en service actif qui ont suivi une formation à l’Ecole Royale du service médical (cf. AMU), en ordre de perfectionnement annuel.
o Les personnes porteuses d’un brevet de secouriste intégrant une évaluation certificative, obtenu dans les 12 mois qui précèdent l’entrée en UF2A tels que le brevet de secouriste industriel et le brevet de secouriste de la Croix-rouge (formation de 40 h). Le BEP ne permet pas d’obtenir la dispense. Tous autres brevets doivent être soumis pour analyse au conseiller pédagogique de l’Institut.

De l’UF 2A (M06, M07, M08 et M09)
o Les personnes porteuses d’un brevet de secouristes-ambulanciers AMU (aide médicale d’urgente) en ordre de perfectionnement annuel.
o Les militaires en service actif qui ont suivi une formation à l’Ecole Royale du service médical (cf. AMU), en ordre de perfectionnement annuel.

De l’UF 2B (de M10 à M29)
o Des dispenses peuvent être accordées au cas par cas par le conseiller pédagogique de l’Institut sur base d’un dossier présenté par le centre permettant d’apprécier le volume et l’intitulé des matières de cours suivi par l’intéressé et justifiant d’une connaissance professionnelle.

 

Cette formation répond à l’Arrêté du Gouvernement wallon portant application du décret du 29 avril 2004 relatif à l'organisation du transport médico-sanitaire promulgué le 12 mai 2005.

« Article 6 avoir réussi une formation de base de 42 heures, à raison de :

Code

Intitulé des modules

Répartition des heures (h)

 

 

Total

Technique*ou théorique

Pratique

M13

TMS et paysage des soins en Belgique

3

3

0

M14

Aspects administratifs

2

2

0

M15

Gestion de l’appel, de la communication

3

3

0

M16

Caractérisation des patients

10

10

0

M17

Techniques de manipulation d’un patient non appareillé avec ou sans matériel

10

4*

6

M18

Techniques de manipulation d’un patient appareillé

12

8*

4

M19

Mise en œuvre des instructions de prise en charge et rapports

2

2

0

M20

Installation du patient et accompagnement

4

2*

2

M22

Module intégratif de simulations d'interventions

8

0

8

 

TOTAL POUR LES DISPENSES BADGES AMU

42

34

8

En soirée et le samedi en journée

Alain HAMERS, formateur et ambulancier

La formation est construite de manière à évoluer progressivement vers les spécificités du transport médico-sanitaire.

La première unité de formation reste générale; elle aborde les premiers secours au niveau d’intervention pouvant être réalisé par le « tout un chacun ».
La seconde unité est scindée en deux parties : la première aborde les notions génériques relatives aux ambulanciers, la seconde traite des spécificités du transport médico-sanitaire.

Cette structure explique le fait que certains savoirs sont abordés à plusieurs moments durant la formation mais avec des niveaux (degrés d’exigence et de précision, développement technique (sans et puis avec matériel)) et dans des contextes différents.

Par ailleurs, la maîtrise de chaque technique est, dans un premier temps, développée isolément et hors contexte. Dans un second temps, la technique est associée avec d’autres techniques et contextualisée dans le cadre du TMS (simulations).

Trois types de modules sont définis : les modules théorique (accès sur les savoirs), les modules pratiques (accès sur les savoir-faire, moments opportuns pour développer également les savoir-faire comportementaux) et les modules techniques (font le lien entre savoir et savoir-faire en concrétisant la théorie par une première approche de la mise en pratique - démonstration pratique, initiation aux gestes).

L’encadrement est particulier pour chacune de ces catégories ; il devra être prévu :

o un formateur pour 24 auditeurs maximum pour les modules théoriques,

o un formateur pour 12 personnes maximum pour les modules techniques,

o un formateur pour 6 auditeurs maximum pour les modules pratiques.

 

Epreuve intégrative finale

L’auditeur régulier pouvant prétendre à présenter l’épreuve intégrée de fin de formation ne peut pas avoir plus d’une demi journée d’absence injustifiée et doit obligatoirement être présent à l’entièreté du module M22.

 

Cette épreuve comprend deux volets :

-le premier permet d’évaluer la mobilisation des savoirs et savoir-faire acquis au cours de la formation dans des situations problèmes complexes.

-le second est un travail réflexif et intégratif (intégrant notamment la dimension psycho-affective), à partir d’une situation concrète et problématique de prise en charge vécue par le candidat.

 

Le seuil de réussite globale est de 60 % et chaque partie doit être réussie à 60 %.

 

Modalités pratique d’organisation

 

Nombre d’auditeur par séance : 1

 

Durée totale1h

Volet pratique40’ 

Volet réflexif20’ maximum

 

Composition du jury

Le jury est composé de trois jurés :

- un formateurs des cours théoriques : infirmier SISU (soins intensifs – soins d’urgence) ou médecin SUS (service d’urgences) 

- un formateur des cours pratiques ou techniques. 

- un juré extérieur professionnel 

 

 

Attestation de participation et certificat de réussite

Cette formation répond à l’Arrêté du Gouvernement wallon portant application du décret du 29 avril 2004 relatif à l'organisation du transport médico-sanitaire promulgué le 12 mai 2005.

Liège

Centre IFAPME Liège - rue du Château Massart, 70 - 4000 LIEGE

Tél. : 04/229 84 60 - Fax : 04/229 84 69

Télécharger le plan d'accès

Nous écrire pour obtenir plus de renseignements sur cette formation

 
 
 
 
 
 
 
 

reload
audio